Protégeons le crâne de bébé!

Plagiocéphalie traitement

La plagiocéphalie, qu’est ce que c’est ? 

Il existe deux grands types de plagiocéphalie :

La plagiocéphalie synostosique C’est une déformation crânienne pathologique rare. Elle touche un nourrisson sur 10000 à la naissance. Elle peut provoquer des retards psychomoteur, des troubles psychologiques et/ou une surdité chez l’enfant. Rare, il est cependant capital de la diagnostiquer, car le traitement chirurgical est l’unique traitement existant actuellement.  Elle est généralement diagnostiquée à la naissance ou les jours qui suivent et les parents sont rapidement référés en chirurgie pédiatrique.

La plagiocéphalie fonctionnelle ou positionnelleBien plus courante, et que nous traitons aujourd’hui .Touchant 1 enfant sur 3 et majoritairement les garçons, il s’agit d’une déformation, que l’on peut éviter ou corriger de manière conservatrice avec une bonne prévention et une prise en charge adaptée.

Il existe quatre stades dans la classification des plagiocéphalies : 

  • Légère
  • Modérée
  • Sévère
  • Très sévère (peu employé mais pourtant fréquent)

Si vous suspectez une déformation chez votre bébé, prenez rapidement les dispositions nécessaires.

Les causes

Bien que les causes de la « tête plate » fassent encore débat, les hypothèses suivantes sont régulièrement émises par le corps de santé et péri maternel :

Dans l’utérus

  • Grossesse multiple (jumeaux, triplets…)
  • manque de liquide amniotique
  • Carence de la mère en vitamine D

Accouchement

  • Un travail prolongé
  •  Un premier accouchement, qui augmenterait le risque d’aplatissement du crâne durant les 72 premières heures. A noter, cette thèse est contredite dans d’autres études.
  • Recours à des instruments pour faciliter l’accouchement : Forceps, ventouses.
  • Positions de portages asymétriques et toujours identiques

NB :  ce n’est pas parce qu’une plagiocéphalie est présente à la naissance que l’enfant la conservera par la suite.

Après la naissance

  • Torticolis Congénital
  • Torticolis acquis ou tout autre « blocage » mécanique du cou
  • Position prolongée sur le dos

Les facteurs de risque 

Les déformations positionnelles touchent en priorité :

  • les premiers-nés
  • les garçons
  • les prématurés
  • les multiples (jumeaux, triplets)
  • les enfants nourris au biberon (manque d’alternance gauche droite dûe aubras préférentiel de portage)

Conséquences

Une plagiocéphalie non traitée peut avoir des conséquences allant malheureusement au-delà des problèmes esthétiques. Les complications suivantes peuvent être observées:

  • risques moteurs et neurologiques
  • problèmes auditifs, otites
  • problèmes visuels
  • scoliose
  • déformation dela mâchoire et problèmes dentaires

Prévention

Voici des choses simples auxquelles les jeunes parents peuvent faire attention et qui aideront considérablement à prévenir la et réduire les syndromes de tête plates :

  • En période d’éveil : placer bébé sur le ventre ou « calé » en 3/4 côté .
  • Porter bébé dans des positions variées
  • Si on donne le biberon, varier le côté comme quand on donne le sein
  • Si bébé tourne toujours la tête à gauche, placer le mobile / les jeux vers sa droite pour l’inciter à tourner sa tête
  • Consulter un chiropracteur avant la naissance, pour limiter les contraintes intra- utérines et favoriser l’accouchement.

Traitement

Otite bébé Auterive          L’approche pluridisciplinaire est la meilleure solution pour réduire au mieux la déformation et ses conséquences. Un suivi chiropratique est alors préconisé pour un travail crânien et postural de rééquilibrage, ainsi que pour agir sur les symptômes associés : coliques, reflux, troubles du sommeil, posture asymétrique. En cas de torticolis sévère, l’association chiropraxie-kinésithérapie est généralement efficace et conseillée.

Références :

Littérature scientifique :

Assessment of head orientation profile development and its relationship with positional plagiocephaly in healthy term infants – A prospective study.
Leung AY, Mandrusiak A, Watter P, Gavranich J, Johnston LM.

Chiropractic care of a pediatric patient with symptoms associated with gastroesophageal reflux disease, fuss-cry-irritability with sleep disorder syndrome and irritable infant syndrome of musculoskeletal origin.
Alcantara J1, Anderson R.

Preventing deformational plagiocephaly through parent guidance: a randomized, controlled trial.
Aarnivala H1, Vuollo V, Harila V, Heikkinen T, Pirttiniemi P, Valkama AM.

Clinical course of asymmetric motor performance and deformational plagiocephaly in very preterm infants.
Nuysink J1, Eijsermans MJ, van Haastert IC, Koopman-Esseboom C, Helders PJ, de Vries LS, van der Net J.

Sites :

http://association-plagiocephalie-info-et-soutien.fr/
http://www.orpha.net/

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *